Bretzel liquide, humour noir et photos étranges

le seul blog art, actualité, photo, gif et humour 100% liquide, avec de vrais morceaux de brette zèle liquide dedans !
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Poète, prends mon uc ; le vin de la jeunesse Fermente cette nuit dans ta grosse veine bleue. Mon sein est inquiet ; la volupté l'oppresse, Et les vents altérés m'ont mis la lèvre en feu. Ô paresseux enfant ! regarde, je suis belle.

, 15:13 - Lien permanent

Alfred de MUSSET (1810-1857) : La nuit de mai. les grands poèmes classiques du XIXème siècle

partagez ce bretzel liquide avec vos amis : Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.yves.brette.biz/trackback/12350

Fil des commentaires de ce billet