Bretzel liquide, humour noir et photos étranges

le seul blog art, actualité, photo, gif, video et humour 100% liquide, avec de vrais morceaux de brette zèle liquide dedans !
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Marcel Proust : À peine le touchais-je que j'apercevais sous sa peau, d’une fadeur éblouissante, raide et fragile comme si elle avait été de sucre filé, les remous concentriques d’un frisson de reconnaissance anticipée

, 15:20 - Lien permanent

partagez ce bretzel liquide avec vos amis : Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.yves.brette.biz/trackback/20763

Fil des commentaires de ce billet